Tunisie : les trois Femen ont été libérées

Francetv info avec AFP
Tunisie : les trois Femen ont été libérées

Leurs excuses ont-elles payé ? Les trois militantes Femen emprisonnées en Tunisie ont été condamnées en appel, mercredi 26 juin, à une peine avec sursis. Elles ont été libérées dans la nuit.

En première instance, les activistes européennes avaient été condamnées à quatre mois et un jour de prison ferme pour atteinte aux bonnes moeurs et à la pudeur. Les trois militantes sont détenues en banlieue de Tunis depuis le 29 mai et leur action seins nus de soutien à Amina Sbouï une militante tunisienne de Femen emprisonnée depuis la mi-mai.

"Pressions psychologiques"

Lors de leur procès en appel, mercredi, les trois femmes ont exprimé des excuses et promis de ne pas recommencer. "On ne pensait pas choquer les Tunisiens à ce point, il est hors de question pour nous de recommencer", a déclaré l'une des deux Françaises, Pauline Hillier. La dirigeante de Femen à Paris, Inna Shevchenko, qualife ces regrets "de retournement inattendu de la situation". "J'ai de gros soupçons que les activistes ont subi d'énormes pressions psychologiques", souligne-t-elle.

Leur avocat n'était pas en mesure de dire dans quels délais les jeunes femmes allaient rentrer dans leurs pays. "C'est un immense bonheur d'avoir plaidé en Tunisie pour la liberté des Femen et d'avoir été entendus", ont pour leur part réagi les deux avocats français Patrick Klugman et Ivan Terel.

Retrouvez cet article sur Francetv info

VIDEO. "Cher Mandela" : les frustrations de la jeunesse sud-africaine
VIDEO. Obama : "Nelson Mandela est un héros pour le monde"
Le capitaine putschiste Sanogo présente ses excuses aux Maliens
Que fait Barack Obama en Afrique ?
Mandela, apartheid... quand Marine Le Pen oublie les propos de son père