Tunisie: des starts-up culturelles en pleine expansion

Depuis 2011, les industries culturelles et créatives sont en plein boom en Tunisie. Un essor favorisé par les avancées en matière de liberté d’expression, mais aussi par l’émergence des start-ups, de plus en plus accompagnées par des incubateurs spécialisés comme Minassa à Tunis.

Avec notre correspondant à Tunis, Oumeima Nechi

Niché dans une ancienne maison de la médina de Tunis, l’incubateur Minassa voit passer des cohortes de jeunes entrepreneurs. Ce jour-là, une quinzaine de jeunes diplômés s’affairent dans les locaux à créer leur business plan. Architectes, concepteurs de plateformes à l’adresse de créateurs ou encore stylistes y sont accompagnés.

Parmi eux, Ikram et son copain sont ravis d’avoir reçu un financement : « On a choisi de venir chez Minassa Lab, car on a vu l’impact que cela avait eu sur plein d’entrepreneurs. On a vu la différence entre l’avant et l’après. »

Ces jeunes designers de jeans recyclés seront accompagnés sur plusieurs mois pour lancer leur marque de vêtements. L’incubateur accompagne aussi des entrepreneurs déjà établis.

Hamdi Toukabri, Dj a ainsi lancé une boutique de vinyles, vendus aussi en ligne, puis s’est tourné vers Minassa pour un appui juridique : « Cela m'a élargi mon champ de vision et ça m'a aidé à créer plus d'objectifs à long terme. »

Il souhaite rendre accessible ce marché de niche en Tunisie au plus grand nombre et contribuer ainsi à diversifier la scène musicale. « On essaie d'agrandir la communauté des amateurs de vinyles en Tunisie et donner accès à cette culture aux plus jeunes », dit-il.


Lire la suite sur RFI