Tunisie: un programme d’upcycling pour une mode écoresponsable

À Tunis, l’upcycling, technique de recyclage de vêtements, fait des adeptes. Le programme « Moodh’Up » porté par l'association Pontalent et l'institut allemand Goethe Institute. Cinq jeunes stylistes tunisiens participent au programme pour créer une collection « verte » qui ne pollue pas.

Avec notre correspondante à Tunis, Oumeima Nechi

Dans les locaux d’une école de mode, les jeunes stylistes coupent, cousent et essayent leurs tenues. Des looks créés de la tête aux pieds à partir d’invendus du groupe Indigo, explique Malak Hachana, chargée du programme Moodh’up. « Ce stock-là ne s'est pas vendu, donc nous nous l'exploitons, il n'est pas gâché. »

Inspirés par la styliste écoresponsable Stella McCartney, les cinq designers créent une collection « décontractée chic ». Parmi eux, Hedi ben Mami possédait déjà sa marque. Mais il veut à présent se tourner vers une mode « verte » après avoir pris conscience de la pollution engendrée par son activité. « On ne peut pas continuer comme ça à utiliser énormément de tissus, surtout avec la fast-fashion, qui détruit énormément l'environnement. »

Myriam Dinari l’aide à ajuster sa chemise. L’upcycling exige des compétences spécifiques et de la créativité, selon l'experte en modélisme, ravie de voir la nouvelle génération prendre ce chemin. « On est en train d'aider les jeunes, ça se développe, on avance, on s'améliore. »

L’association sensibilise également les clients à cette mode « éco-responsable » afin de changer peu à peu le mode de consommation en Tunisie.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles