En Tunisie, le parti Ennahdha dénonce un "coup d'État" du président

·1 min de lecture

Ce coup de théâtre ébranle la jeune démocratie tunisienne, qui fonctionne depuis l'adoption en 2014 d'une Constitution de compromis selon un système parlementaire mixte, dans lequel le président n'a comme prérogatives que la diplomatie et la sécurité.

Des Tunisiens, exaspérés par les luttes de pouvoir et la gestion contestée de la crise sociale et sanitaire par le gouvernement, sont sortis dans la rue en dépit du couvre-feu, tirant des feux d'artifice et klaxonnant avec enthousiasme à Tunis et dans plusieurs autres villes. "C'est ça le président qu'on aime", lance Nahla, une trentenaire brandissant le drapeau tunisien au milieu d'une foule compacte à Tunis, tandis qu'un voisin s'inquiétait de la "naissance d'un nouveau dictateur".

"Selon la Constitution, j'ai pris des décisions que nécessite la situation afin de sauver la Tunisie, l'État et le peuple tunisien", a déclaré Kais Saied à l'issue d'une réunion d'urgence au Palais de Carthage avec des responsables des forces de sécurité. "Nous traversons les moments les plus délicats de l'histoire de la Tunisie", a ajouté le chef de l'État, engagé depuis des mois dans un bras de fer avec le principal parti parlementaire, Ennahdha.

>> A lire aussi - Jean Castex veut un rapprochement entre la Tunisie et “son ami français”

"Ce n'est ni une suspension de la Constitution, ni une sortie de la légitimité constitutionnelle, nous travaillons dans le cadre de la loi", a-t-il assuré, précisant que ces décisions seraient publiées sous forme de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pass sanitaire : le projet de loi voté au Parlement, que faut-il en retenir ?
Cluster dans une discothèque, nouveau service proposé par Decathlon… Le flash éco du jour
Pass sanitaire : un compromis sur le fil entre députés et sénateurs
Premier vol commercial historique entre Israël et le Maroc
L'ex-porte-avion Foch bientôt nouveau temple du luxe sur mer ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles