Tunisie: le Parlement européen invite le président Saïed à un fonctionnement «normal» des institutions

·1 min de lecture

Le Parlement européen a adopté jeudi 21 octobre une résolution concernant la Tunisie. Inquiets de la tournure que prennent les événements là bas, les députés européens invitent le président Saïed à mettre fin à la concentration des pouvoirs en ses mains et à enclencher un retour au fonctionnement « normal » des institutions. Des voeux pieux selon Salwa Hamrouni, à la tête de l'Association tunisienne de droit constitutionnel pourtant assez critique du président Kaïs Saïed.

Selon la résolution, adoptée par 534 voix « pour » et 45 « contre » et 106 abstentions, le président Saïed est invité à faciliter le retour à la vie parlementaire et à créer une Cour constitutionnelle. Des préconisations qui visent à mettre la pression sur le président alors que celui ci a décrété un état d'exception dans son pays pour une durée encore indéterminée.

Pour Salwa Hamrouni, à la tête de l'Association tunisienne de droit constitutionnel, ces recommandations arrivent beaucoup trop tard. Elle s'en explique au micro de notre correspondante à Tunis, Amira Souilem.

À lire aussi : en Tunisie, le nouveau gouvernement de Najla Bouden-Romdhane a prêté serment

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles