Tunisie: le naufrage du Xelo, dont les cuves sont vides, multiplie les zones d'ombre

·2 min de lecture

Vendredi 22 avril, les autorités tunisiennes ont déclaré ne pas avoir trouvé de gazole lors de l’opération de pompage du navire Xelo qui avait sombré au large du golfe de Gabès, dans le sud tunisien, samedi 16 avril. Il était supposé transporter 750 tonnes de gazole selon les déclarations de l’équipage et les autorités craignaient une marée noire en cas de fuite. C’est désormais un risque évité mais de nombreuses zones d’ombre perdurent autour de ce naufrage.

Avec notre correspondante à Tunis, Lilia Blaise

Des cuves vides, après une semaine de mobilisation de la marine tunisienne et de l’assistance italienne pour éviter tout risque de marée noire. L’information a été annoncée par les autorités ce vendredi qui n’ont pas donné plus de détails, rassurées d’avoir évité une catastrophe environnementale mais aussi surprises de cette déconvenue, alors qu’une semaine plus tôt, le ministère de l’Environnement détaillait déjà les opérations de pompage du gazole et une priorité donnée à l’urgence environnementale.

A lire aussi : Tunisie: les raisons du naufrage du cargo Xelo posent question

Cette annonce vient s’ajouter à plusieurs zones d’ombres autour des circonstances du naufrage Xelo. L’enquête judiciaire a révélé que l’équipage, rescapé lors du naufrage n’avait pas fourni le connaissement, un précieux document, qui répertorie les marchandises transportées. Puis en milieu de semaine, les autorités égyptiennes ont démenti que le navire serait parti du port de Damiette comme l’avait initialement déclaré l’équipage, disant avoir pris la route à destination de Malte.

Les déclarations contradictoires des membres de l’équipage ont poussé la justice à les placer en détention, soupçonnés d’associations de malfaiteurs. Les autorités tunisiennes, elles, sont en train de constituer un dossier pour réclamer un dédommagement.

A lire aussi : Tunisie: à Gabès, l'inquiétude monte après le naufrage du cargo Xelo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles