Tunisie : « Il n’y aura pas de touristes cet été »

·1 min de lecture
Le retour du Covid-19 va porter un coup très dur au tourisme tunisien pour cette année.
Le retour du Covid-19 va porter un coup très dur au tourisme tunisien pour cette année.

Sur l?un des murs d?un cimetière de Kairouan, quelqu?un a écrit « hôpital ». Comme si la différence était mince. La mort d?un policier, devant l?établissement régional Ibn El Jazzar, s?asphyxiant à terre, a choqué une partie de l?opinion. Prouvant par l?image la véracité des chiffres alarmants communiqués par le ministère de la Santé : le taux d?occupation en réanimation a dépassé les capacités dans certaines régions du pays. La seconde ville du pays, Sousse, vit « une situation catastrophique », selon le directeur régional de la santé avec un taux d?occupation des lits de 96,9 %. En mars 2020, celui qui était alors ministre de la Santé, Abdellatif Mekki, avait alerté l?opinion sur le risque « de morts aux portes des hôpitaux, le recours à une médecine de guerre si une partie de la population persistait à ne pas respecter confinement et couvre-feu ». Lorsque cette mise en garde fut prononcée, le pays ne comptait que 596 cas et 22 décès. Quinze mois plus tard, 14 959 décès et 420 103 cas. « Hors de contrôle », « la situation déraille », les qualificatifs anxiogènes se multiplient. Et les solutions ne sont pas légion.

À LIRE AUSSICovid-19 : en Tunisie, les hôpitaux sont remplis à 90 %

Un confinement économiquement impossible

Avec 14 959 décès, la Tunisie a le plus sombre bilan des cinq pays qui composent le Maghreb (Mauritanie, Algérie, Libye, Maroc). Quand la situation semble maîtrisée à Alger comme à Rabat, Tunis traverse la pire des situations sanitaires. Le [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles