Tunisie: mandat d'arrêt international contre la veuve de Yasser Arafat

La justice tunisienne a émis un mandat d'arrêt international contre Souha Arafat, la veuve du dirigeant palestinien Yasser Arafat, a-t-on appris lundi auprès du ministère de la Justice. Le tribunal de première instance de Tunis a émis un mandat d'arrêt contre Mme Arafat, a indiqué à l'AFP le porte-parole du ministère de la Justice Kadhem Zine El Abidine, sans préciser les motivations de cette décision. Selon des sites d'informations tunisiens, la veuve du dirigeant palestinien est poursuivie pour corruption dans l'affaire de "l'Ecole internationale de Carthage" qu'elle avait fondée en 2006 avec Leïla Trabelsi, l'ex-première dame de Tunisie. Les deux femmes s'étaient ensuite disputées et, le 14 août 2007, le président tunisien Zine El-Abidine Ben Ali avait déchu Mme Arafat de sa nationalité tunisienne et l'avait expulsée du pays. Souha Arafat s'est alors installée à Malte. Mme Arafat, Palestinienne de naissance, était la secrétaire du chef de l'OLP (Organisation de Libération de la Palestine) Yasser Arafat pendant son exil en Tunisie, de 1982 à 1994. Elle l'avait épousé en 1990. Après la mort du dirigeant palestinien en 2004, elle était revenue s'installer à Tunis et avait obtenu la nationalité tunisienne. (Source AFP)

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Versements occultes à la veuve de Yasser Arafat
Leila Trabelsi, la cleptodame
Votre femme est chez un copain, et c'est son smartphone qui vous le dit
Un petit garçon de 11 ans retrouvé mort pendu dans sa chambre
Hébergement des sans-abri : toujours trop d'urgence

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles