Tunisie: l'opposition au président Saïed manifeste pour des élections et la fin des arrestations arbitraires

Les images de l’arrestation par des hommes cagoulés de l’avocate Sonia Dahmani samedi soir à Tunis ont choqué. Également chroniqueuse dans des médias tunisiens, cette avocate est connue des Tunisiens pour son usage de l’humour, de la satire, du sarcasme quand il s’agit de critiquer le régime de l’actuel président Kaïs Saïed. C’est dans ce contexte tendu que s’est tenue ce matin une manifestation à Tunis.

La manifestation était prévue de longue date. Elle était organisée par le Front du salut national qui regroupe des personnalités opposées à Kaïs Saïed. Le spectre va de la gauche aux islamistes d’Ennahdha. Initialement, ils avaient prévu de manifester ce dimanche pour demander à ce qu’une date soit arrêtée pour la prochaine présidentielle alors que le mandat du président Saïed doit prendre fin en octobre, rapporte notre correspondante à Tunis, Amira Souilem. Les manifestants demandent un calendrier électoral et la fin du « coup d'Etat » de Kaïs Saïed.

À lire aussiTunisie: un journaliste critique du président Saied placé en garde à vue

Sonia Dahmani, tous la connaissent, elle et sa dérision quand il s’agit de critiquer le pouvoir actuel auquel elle s’oppose fréquemment sur les plateaux TV et radio mais personne n’aurait pu imaginer qu’elle soit arrêtée de cette façon.


Lire la suite sur RFI