Tunisie : Kaïs Saïed envisage une réforme de la Constitution

·1 min de lecture
Lors d’un bain de foule nocturne à Tunis, le président Kaïs Saïed a annoncé ce qui ressemble à une feuille de route mais sans préciser de délais.
Lors d’un bain de foule nocturne à Tunis, le président Kaïs Saïed a annoncé ce qui ressemble à une feuille de route mais sans préciser de délais.

Soutenu par une majorité de Tunisiens, le président Kaïs Saïed, qui s?est arrogé les pleins pouvoirs depuis le 25 juillet, entend bien garder la main jusqu?au bout et mettre fin à cet état d?exception à sa manière. Un nouveau gouvernement sera « formé dans les plus brefs délais », mais après « sélection des personnalités les plus intègres », a indiqué Kaïs Saïed aux télévisions Wataniya et Sky News Arabia, après avoir déambulé, sous bonne garde, sur l?avenue Bourguiba qui traverse le c?ur de la capitale à Tunis.

À LIRE AUSSIMenaces diplomatiques à Tunis

Feuille de route

Le 25 juillet dernier, Kaïs Saïed a limogé le Premier ministre, suspendu les activités du Parlement et s?est arrogé aussi le pouvoir judiciaire, pour un mois renouvelable, avant de prolonger ces mesures le 24 août, « jusqu?à nouvel ordre ». Samedi soir, il n?a pas donné de date précise pour la formation du gouvernement, ajoutant : « Nous continuons la recherche des personnalités qui vont assumer cette responsabilité. »

À la surprise générale, le dirigeant tunisien a également évoqué la Constitution de 2014, affirmant qu?il la « respecte mais que l?on peut introduire des amendements au texte ». Selon lui, « le peuple tunisien a rejeté la Constitution » et « les Constitutions ne sont pas éternelles ». Il faut donc, à ses yeux, « amender en respectant la Constitution », tout en gardant à l?esprit que « la souveraineté appartient au peuple ».

À LIRE AUSSICoup d?État constitutionnel en Tunisie

Crainte [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles