En Tunisie, Kaïs Saïed dit pouvoir gouverner par décret : "C'est inédit car il n'y a pas de contre-pouvoir"

Le président tunisien Kais Saied a formalisé mercredi 22 septembre son coup de force du 25 juillet en promulguant des dispositions exceptionnelles renforçant ses pouvoirs au détriment du gouvernement et du Parlement, auquel il va de facto se substituer en légiférant par décrets.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles