Tunisie : un ex-ministre des Finances, Elyes Fakhfakh, désigné Premier ministre par le président Kaïs Saïed

Laurent Ribadeau Dumas

L'ancien ministre tunisien des Finances Elyes Fakhfakh a été désigné, le 20 janvier 2019, chef du gouvernement par le président Kaïs Saïed. Selon l'article 89 de la Constitution tunisienne, il doit former une équipe ministérielle "dans un délai maximum d'un mois". Un communiqué de la présidence de la République indique que cette opération doit intervenir "dans les plus brefs délais". Ensuite, le nouveau Premier ministre devra obtenir la confiance de l'Assemblée des représentants du peuple (ARP), le Parlement. Une mission ardue dans la mesure où l'ARP est très morcelée. Arrivé en tête à l'issue des législatives d'octobre, le parti d'inspiration islamiste Ennahdha ne possède que 52 sièges sur 217, donc bien loin de la majorité.

Conséquence : trois mois et demi après les élections, il s'agit de la deuxième tentative pour former un gouvernement. Un premier cabinet, formé sous la houlette d'Ennahdha et dirigé par Habib Jemli, avait été nettement et sèchement rejeté par les députés le 10 janvier par 134 voix.

En attendant, les affaires courantes sont gérées par le gouvernement sortant, dirigé par le Premier ministre Youssef Chahed, en place depuis 2016.

"Le dernier mot"...

Aujourd'hui, l'ARP est toujours aussi morcellée. Un second échec n'est donc pas à exclure. Que peut-il alors se passer ? "Si dans les quatre mois suivant (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi