Tunisie: Deux djihadistes se suicident lors d'une opération policière

TUNIS (Reuters) - Deux djihadistes présumés se sont suicidés jeudi en Tunisie en actionnant des ceintures d'explosifs lors d'une fusillade avec les forces de sécurité, a annoncé le ministère tunisien de l'Intérieur.

Les forces de l'ordre avaient investi leur repaire, situé à Jilma, à 250 km environ au sud de Tunis, dans le centre du pays, a ajouté le ministère.

L'un des deux hommes tués a été identifié comme étant Azzedine Alaoui, chef de la "Brigade du Djihad et de l'Unité", a déclaré le porte-parole du pôle judiciaire antiterroriste Sofiene Sliti.

Azzedine Alaoui était le cerveau d'un "complot terroriste" visant à prendre le contrôle du gouvernorat de Sidi Bouzid, dans le centre du pays, a dit Sofiene Sliti aux journalistes.

En 2014, il avait rejoint Jund al Khilafa, un autre groupe armé opérant dans les montagnes entre les villes de Sidi Bouzid et Kasserine, avant de rejoindre la Brigade du Djihad et de l'Unité, également connue sous le nom de cellule de Sidi Bouzid, a ajouté le porte-parole du pôle antiterroriste.

La plupart des membres de cette cellule ont été arrêtés par les forces de sécurité tunisiennes lors d'une opération menée le 5décembre dernier.

Les autorités tunisiennes estiment qu'environ 3.000 Tunisiens ont rejoint ces dernières années les rangs du groupe Etat islamique (EI) ou d'autres organisations armées djihadistes en Irak, en Syrie ou en Libye, sur fond de crise sociale aiguë dans les régions centrale et méridionale de Tunisie.

Le pays a connu trois attentats majeurs en 2015, deux visant les touristes au musée du Bardo à Tunis et sur une plage de Sousse, le troisième ciblant la garde présidentielle dans la capitale. Ces trois attaques avaient été revendiquées par l'EI.

(Mohamed Argoubi; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles