Tunisie: le dépôt des candidatures pour les législatives du 17 décembre est clôturé

AFP - FETHI BELAID

La Tunisie se prépare aux législatives du 17 décembre. Les listes de candidats sont désormais bouclées. Ils seront un peu plus de 1 429 candidats, dont seulement 215 femmes à concourir sur la base d'un scrutin uninominal à deux tours, qui va remplacer cette année le mode proportionnel en vigueur depuis la révolution de 2011.

Avec notre correspondante à Tunis, Lilia Blaise

400 signatures sont nécessaires pour se porter candidat aux législatives du 17 décembre, être âgé de 23 ans, de nationalité tunisienne et avoir un casier judiciaire vierge, mais sans l’obligation de se présenter sur la liste d’un parti politique, un nouveau système qui réduit considérablement la représentation partisane au sein du futur Parlement.

Si la campagne pour les candidatures aux législatives est passée quelque peu inaperçue en Tunisie, à cause de l’actualité socio-économique brûlante, plus d’un millier de candidats ont présenté des dossiers pour devenir les futurs députés du nouveau Parlement tunisien, aux pouvoirs restreints et avec 161 élus attendus au lieu des 217 des mandatures précédentes.

Cafouillages

Parmi les candidats, il y a des personnalités médiatiques et politiques, des soutiens à Kaïs Saïed, certains anciens députés, mais aussi des personnes sans expérience politique, issues de la société civile, comme ce candidat à Sousse, à l’est du pays, Hamdi Ben Salah, journaliste indépendant qui avait révélé le scandale des déchets italiens importés illégalement en 2020 au port de la ville.


Lire la suite sur RFI