La Tunisie, championne africaine des produits bio

Laurent Ribadeau Dumas
L’agriculture biologique tunisienne est en plein essor. Entre janvier et octobre 2018, les exportations ont augmenté de 43% en valeur et 28% en quantité, fait valoir la presse du pays. Produits phare : l’huile d’olive et les dattes. Pour autant, le secteur accuse un déficit de promotion. Et manque de visibilité en Tunisie même. Il doit aussi régler certains problèmes de qualité.

Les produits bio joueraient un rôle important dans la balance commerciale de la Tunisie. Selon des chiffres officiels, "le secteur des produits bio a contribué à hauteur de 9,3% dans le total des exportations tunisiennes" en 2016. Entre janvier et octobre 2018, les ventes de ces produits à l’étranger, favorisées notamment par une forte demande dans les pays européens, auraient ainsi rapporté 520 millions de dinars, soit environ 153 millions d’euros, à un moment où l’économie du pays est en crise.

Profitant de l’équivalence de sa certification avec celle de l’UE, la Tunisie serait aujourd’hui le premier exportateur africain du secteur. Sur le continent, elle "est championne en terme de superficies" en matière d’agriculture bio, 306 000 ha lui sont consacrés.


Principaux produits exportés : l’huile d’olive (42 000 tonnes pour les dix premiers mois de 2018, selon des données citées par le site webmanagercenter) et les dattes (10 473 tonnes, selon la même source), en l’occurrence les fameuses Deglet Nour venues du sud du pays. Autres produits (on en compterait en tout une soixantaine) : l’orange maltaise, la harissa, la farine bsissa (mélange de blé, pois chiches, graines de fenouil, cumin), les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi