Publicité

Tunisie : des centaines de manifestants réclament la libération d’opposants au président Kaïs Saïed

Au slogan de « liberté pour les détenus », plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés ce dimanche à Tunis, afin de réclamer la remise en liberté de plus de 20 opposants au président Kaïs Saïed. Ces personnalités, dont plusieurs ex-ministres, des hommes d'affaires connus comme Kamel Eltaïef, et le directeur de Radio Mosaïque, la plus écoutée de Tunisie, Noureddine Boutar, avaient été arrêtées ces dernières semaines dans un coup de filet inédit. Qualifiés de « terroristes » par le président, ils sont accusés de « complot contre la sécurité de l'État ».

À lire aussi Tunisie : le syndicaliste Noureddine Taboubi défie le pouvoir

Bravant une interdiction de manifester et les injonctions de la police, les sympathisants de la principale coalition, le Front de salut national (FSN), ont franchi des barrières de sécurité. En scandant « à bas le coup d’État. Liberté, liberté pour les détenus », plus d’un millier de manifestants se sont dirigés vers l’artère centrale de Tunis.

Un président contesté

Hier déjà le puissant syndicat tunisien Union générale tunisienne du travail (UGTT) avait mobilisé plus de 3 000 personnes pour protester contre l’arrestation d’un de ses membres. Le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi, a appelé le président Kaïs Saïed « au dialogue », pour des « changements démocratiques et pacifiques » au sein du pays.

Ce dimanche, le président du FSN, Ahmed Nejib Chebbi, présent dans le cortège, indiquait défendre « une cause nationale...


Lire la suite sur LeJDD