La Tunisie annonce avoir abattu sur son sol un dirigeant algérien d'Al-Qaïda

franceinfo Afrique avec agences

Considéré comme "l'un des dirigeants les plus dangereux" du groupe Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), Mourad ben Hammadi Chayeb a été tué le 20 octobre 2019 par les forces de sécurité tunisiennes dans le centre-ouest du pays. Ce terroriste algérien aurait participé à plusieurs attaques contre des soldats et des membres des forces de sécurité en Tunisie, ces dernières années. "Un dirigeant terroriste du groupe Oqba ibn Nafaa a été tué, lors d'une opération antiterroriste menée par les forces militaires et de la garde nationale (gendarmerie) dans la zone montagneuse de Kasserine", près de la frontière algérienne, a précisé à l'AFP le porte-parole du ministère de la Défense Mohamed Zekri.

Katiba venue de l'Algérie voisine

Les autorités tunisiennes ont précisé que ce dirigeant d'Aqmi était de nationalité algérienne et "frère du terroriste algérien Lokman Abou Sakhr tué en 2015". La phalange Oqba ibn Nafaa (nom d’un des compagnons du prophète lors de la conquête arabe) est une branche locale d'Al-Qaïda au Maghreb islamique. Des opérations de ratissage sont régulièrement menées par les forces de l'ordre dans ces zones. La Tunisie a été confrontée, après sa révolution en 2011, à un essor de la mouvance jihadiste, responsable de la mort de plusieurs dizaines de soldats et de policiers, mais aussi de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi