« Tuez-les ! », une vidéo d’agression de policiers choque

Par LePoint.fr (avec AFP)
·1 min de lecture
Sur la vidéo, on peut voir un groupe de jeunes prendre à partie les forces de l’ordre et l’un des assaillants crier : « Tuez-les, tuez-les tous ! » (photo d'illustration).
Sur la vidéo, on peut voir un groupe de jeunes prendre à partie les forces de l’ordre et l’un des assaillants crier : « Tuez-les, tuez-les tous ! » (photo d'illustration).

Une patrouille de policiers, appelée pour disperser un attroupement, a été la cible de tirs de projectiles et de mortiers samedi 13 février à Poissy (Yvelines), non loin de Paris, rapporte le HuffPost. Sur la vidéo, on peut voir un groupe de jeunes prendre à partie les forces de l'ordre et l'un des assaillants crier : « Tuez-les, tuez-les tous ! »

Une enquête a été ouverte pour « violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique » et conjointement confiée à la sûreté départementale des Yvelines et à la sûreté urbaine de Conflans-Sainte-Honorine, a affirmé le parquet de Versailles.

La séquence, qui n'a pas fait de blessé, a provoqué de nombreuses réactions qui y voient une réponse à la proposition de la Défenseure des droits, Claire Hédon, de tester des zones sans contrôles d'identité. Le SICP estime, sur Twitter, que la mesure reviendrait à créer des zones « de non-droit ».

Zones sans contrôles ou zones de non-droit

Le maire divers droite de Poissy, Karl Olive, a aussi exprimé son agacement vis-à-vis de la préconisation de Claire Hédon. Alors que les contrôles sont 20 fois plus élevés pour des publics jeunes « perçus comme noirs ou arabes », la Défenseure des droits espère ainsi éviter les discriminations.

« Il ne peut y avoir d'excuse pour de tels actes », rétorque le maire de Poissy. Le député LREM d'Indre-et-Loire François Jolivet a aussi répondu à Claire Hédon sur Twitter : « Voici le quotidien de nos policiers et de certains de nos concitoye [...] Lire la suite