Un tueur en série déclaré coupable du meurtre d'une jeune fille tuée en 1997

·2 min de lecture

Un homme a été condamné la semaine dernière aux Etats-Unis pour un meurtre vieux de 25 ans. Il est soupçonné d’être un tueur en série.

William Lewis Reece est apparu au tribunal la semaine dernière avec sa longue barbe blanche et son uniforme orange de prisonnier. Cet homme de 61 ans a été déclaré coupable vendredi de l’enlèvement et du meurtre d’une jeune femme de 19 ans en 1997. Tiffany Johnston avait été vue pour la dernière fois dans une station-service de l’Oklahoma où elle lavait sa voiture. L’enquête a révélé qu’elle avait été suivie par le meurtrier avant qu'il ne passe à l'acte. La victime était la fille de la mère de la meilleure amie de l’accusé, rapporte le «Houston Chronicle».

Le procureur a annoncé qu’il allait réclamer la peine de mort à son encontre. L’avocat de William Lewis Reece n’a pas remis en cause le fait que son client ait tué la victime. En revanche, il a valoir qu'il n'avait avoué le meurtre que parce qu'un agent de police lui avait dit que cela l'aiderait à éviter une condamnation à mort.

Condamné pour deux premiers meurtres, soupçonné d'un quatrième

William Lewis Reece n’est pas seulement accusé de ce crime. L’homme soupçonné d’être un tueur en série a été condamné en 2016 pour l’enlèvement et leur meurtre de deux autres adolescentes de 17 et 12 ans, dans la même zone. C’est lui qui, à l'époque, a mené la police à leurs corps et a avoué les meurtres dont il est accusé. En plus de ces deux victimes et de Tiffany Johnston, il est également soupçonné d’avoir tué une femme de 20 ans. «Cette affaire se concentre sur Tiffany Johnston, mais elle laisse également de la place pour toutes les autres filles. Oui, je me suis totalement soulagée de vivre ce moment devant le tribunal», a commenté Gay Smither, la mère de Laura Smither, auprès de KTRK. La condamnation du meurtrier, qui doit être annoncée prochainement, permettra également(...)


Lire la suite sur Paris Match