Tuerie en Casamance : le mouvement rebelle MFDC nie toute implication

La rébellion indépendantiste du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) a condamné lundi le massacre ce week-end de 13 jeunes hommes dans une forêt de cette région du sud du Sénégal et affirmé son engagement à poursuivre le dialogue "en faveur d''une issue heureuse" à un conflit vieux de 35 ans.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages