Tuerie au Texas: «Tous ces enfants, on les connaissait», témoigne une mère

Sa fillette a pu sortir vivante de la tuerie après s'être retrouvée face au tireur dans son école à Uvalde au Texas. Celeste, une maman qui, de ce fait, s’estime miraculée, s’est confiée à RFI, au lendemain d’une tuerie qui saisit toute l’Amérique d’effroi.

Avec notre envoyé spécial à Uvalde, David Thomson

Celeste est en voiture hier quand elle entend à la radio qu’un incident est en cours dans l’école de sa fille de 9 ans. Cette mère de famille de 30 ans se rend immédiatement sur place.

Lorsqu’elle arrive, les policiers l’empêchent d’entrer et au même moment, le tireur surgit de l'école primaire et ouvre le feu dans leur direction. « Il est sorti et s’est mis à tirer sur tout le monde, j’ai eu vraiment peur », raconte Celeste.

Dans le bâtiment, les coups de feu reprennent et la fille de Celeste est toujours à l’intérieur. Elle parvient à se cacher « Elle est restée dans les toilettes pendant tout ce temps. Elle a essayé de sortir et il a tiré juste devant elle. Alors elle s’est arrêtée. Elle s’est cachée sur le côté. Et elle l’a vu courir et tirer. »

« Elle s’est cachée 15 minutes comme ça et elle s’est mise à courir vers la première porte ouverte. Et là j’ai bondi je l’ai attrapé et je l’ai mise dans ma voiture. Et j’ai attendu que sortent les enfants de deux mamans amies à moi mais ils ne sont pas sortis. »

Celeste qui connaissait toutes les petites victimes vit aujourd’hui la culpabilité de pouvoir embrasser sa fille, alors que 19 autres familles de la même école ne reverront plus leur enfants.

Alors elle est venue déposer 19 peluches devant la grille de l’école primaire. Une pour chaque victime qu’elle connaissait toutes.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles