Dans "Les Tuche 4", double ration de frites et d'Isabelle Nanty

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

CINÉMA - La star de ce nouveau volet des Tuche au cinéma n’est pas le Père Noël, c’est Isabelle Nanty. L’actrice qui incarne depuis le début de la saga le rôle de Cathy, la mère de famille, joue double avec un deuxième rôle à l’écran dans Les Tuche 4 au cinéma ce mercredi 8 décembre. Et ces scènes savoureuses ont donné du fil à retordre à Olivier Baroux, le réalisateur du film.

Dans la famille Tuche, je demande Maguy. Brushing au carré, lunettes et look BCBG, Maguy est la sœur de Cathy, mais les deux femmes ne se voient plus depuis dix ans après que leurs maris se sont fâchés pour une sombre histoire de voiture vendue aux enchères. À l’approche des fêtes de fin d’année, Cathy compte bien réunir sa famille au grand complet et tourner la page des rancœurs du passé.

Cathy et Maguy Tuche

Maguy n’est pas le seul nouveau personnage de ce 4e volet de la comédie populaire, désormais culte, menée par Jean-Paul Rouve et ses célèbres bouclettes de Jeff Tuche. Mais à la différence des rôles de l’antipathique grand patron Jean-Yves Marteau (Michel Blanc), du naïf Thibault (Jérémy Lopez) ou du mystérieux Pierre Noël (François Berléand), celui de Maguy n’a pas été confié à une nouvelle actrice, mais à... Isabelle Nanty.

“Je ne sais plus qui a fait, le premier, cette proposition, mais je me souviens de longues discussions sur la faisabilité de sa réalisation”, évoque Olivier Baroux dans les notes de production du film. “Car croyez-moi, techniquement, il n’est pas simple de faire interpréter deux personnages par une seule personne, surtout lorsqu’il y a des scènes où ils apparaissent côte à côte.”

Isabelle Nanty joue aussi le rôle de Maguy, la sœur de Cathy, dans
Isabelle Nanty joue aussi le rôle de Maguy, la sœur de Cathy, dans

En effet, Cathy et Maguy ne font pas que se parler au téléphone ou se croiser. Elles partagent plusieurs scènes, comme un dîner de famille dans la maison des Tuche à Bouzolles ou un karaoké en duo pour l’anniversaire de l’une. C’est précisément cette scène qui a été la plus compliquée à tourner. “Je voulais que les deux sœurs donnent l’illusion d’être proches et de s’embrasser”, se souvient le réalisateur. Entre les prises avec l’une et celles avec l’autre, les caméras ne devaient “pas bouger d’un millimètre” et les techniciens du son ont dû “faire des prouesses”.

“C’était l’enfer”

Isabelle Nanty avait d’abord suggéré de prendre une autre comédienne pour ce rôle. Mais elle s’est laissée convaincre par Olivier Baroux et Jean-Paul Rouve de se dédoubler (avec l’aide d’une doublure, Pascale Mariani). Plusieurs fois par jour, l’actrice jouait Cathy, puis allait se changer entièrement -de la coiffure au maquillage en passant par l’attitude et l’accent évidemment- pour revenir en Maguy.

“Tous ces allers-retours plusieurs fois pour une seule scène (...) C’était l’enfer!”, ne cache pas Olivier Baroux. Ainsi pour la séquence du repas de famille, qui dure à l’écran moins d′une minute et demie, les équipes ont tourné pendant plus de trois jours. Mais si Isabelle Nanty concède que l’exercice était “périlleux”, elle a adoré s’y prêter.

Outre ce dédoublement savoureux -on ne va pas se mentir, Cathy Tuche a toujours été notre personnage préféré de la famille- ce quatrième volet s’amuse aussi à intégrer à son histoire tous les codes du traditionnel film de Noël et parvient à nous attendrir devant le combat de Jeff Tuche pour ranimer une ancienne fabrique artisanale de jouets à quelques semaines des fêtes.

Repoussée à de nombreuses reprises à cause du Covid-19, cette suite des Tuche réunira-t-elle les cinq millions de spectateurs des précédents volets? Olivier Baroux ne peut pas s’empêcher “d’espérer que ce 4e film marche aussi bien, sinon mieux, que les précédents”. Et n’en déplaise à ceux qui snobaient ces “beaufs mangeurs de frites” devenus phénomène populaire, le réalisateur a déjà écrit la première ligne du cinquième volet. “Une idée assez folle”, promet-il.

À voir également sur Le HuffPost: ”Les Tuche 7 contre les extraterrestres″, la (fausse) bande annonce délirante avec Jean Paul Rouve

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles