Tuberculose : ces signes doivent impérativement vous alerter

Doctor with radiological chest x-ray film for medical diagnosis (Prapass Pulsub via Getty Images)

Selon les chiffres rapportés par l’Organisation mondiale de la Santé, quelque 10,6 millions de personnes dans le monde ont développé la tuberculose l’année dernier. La sphère médicale est inquiète.

La sonnette d’alarme a été tirée. Pour la première fois depuis plus de 20 ans, la tuberculose gagne du terrain. Au total, selon les chiffres rapportés par l’Organisation mondiale de la Santé, quelque 10,6 millions de personnes dans le monde ont développé la maladie l’année dernier, soit une augmentation de 4,5% par rapport à 2020. Un nombre qui ne cesse d’inquiéter la sphère médicale.

"Si la pandémie nous a appris quelque chose, c’est que la solidarité, la détermination, l’innovation et l’utilisation équitable des outils nous permettront de surmonter de graves menaces pour la santé. Appliquons ces enseignements à la lutte contre la tuberculose", a déclaré le Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS tout en rappelant qu’il était temps "de mettre un terme à cette maladie meurtrière depuis longtemps".

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Nous n’en parlons plus assez mais cette maladie réapparaît et tue 10 000 personnes chaque année en France"

Elle touche le plus souvent les poumons

Pour rappel, la tuberculose est une maladie infectieuse provoquée par une mycobactérie qui se transmet par voie aérienne aussi bien aux enfants qu’aux adultes. Elle touche le plus souvent les poumons mais atteint aussi parfois d’autres organes et peut évoluer vers le décès si elle n’est pas traitée.

Plusieurs signes évocateurs de la maladie doivent alerter, ils ne doivent surtout pas être pris à la légère. Elle peut notamment se manifester par une fièvre traînante avec, bien souvent, des sueurs nocturnes. Par une toux chronique avec des crachats épais qui comportent parfois quelques filets de sang. Mais aussi par un essoufflement, des douleurs dans la poitrine, un état de fatigue, une perte d’appétit ou encore un amaigrissement.

Comme le rappelle l’OMS sur son site Internet, de nombreux nouveaux cas de tuberculose sont attribuables à cinq facteurs de risque : la dénutrition, une infection par le VIH, des troubles liés à la consommation d’alcool, le tabagisme et le diabète.

VIDÉO - En Inde, en raison de la crise sanitaire, les cas de tuberculose explosent