Tuberculose, cet autre fléau que l'Afrique n'a pas encore éradiqué

Par Sylvie Rantrua
·1 min de lecture
L'Afrique paie un fort tribut à la tuberculose, avec 500 000 morts par an. Selon l'OMS, la tuberculose est l'une des 10 premières causes de mortalité dans le monde, avec environ 1,4 million de morts par an.
L'Afrique paie un fort tribut à la tuberculose, avec 500 000 morts par an. Selon l'OMS, la tuberculose est l'une des 10 premières causes de mortalité dans le monde, avec environ 1,4 million de morts par an.

On l'aurait presque oubliée ! Pourtant la tuberculose est bien là et fait toujours des ravages. Cette maladie, qui a emporté la belle Mimi dans La Bohème, l'opéra de Puccini du Paris des années 1830, fait encore chaque année plus de 1,2 million de morts dans le monde, plus que le sida et le paludisme. La tragédie qui ne se joue plus à Paris, New York ou Milan est là et bien là, à Johannesburg, Delhi ou Kinshasa, dans des pays du Sud.

Une corrélation avec le VIH

Sur les 10 millions de cas diagnostiqués chaque année, un quart concernent l'Afrique. La tuberculose se répand plus rapidement dans les pays où la proportion de personnes vivant avec le VIH est élevée, leur système immunitaire étant affaibli. Sur le continent, le Nigeria, l'Afrique du Sud mais aussi la République démocratique du Congo, avec pour la première fois plus de 2 000 cas détectés en 2020, sont les pays les plus touchés. À l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, le 24 mars dernier, l'OMS a mis l'accent sur l'urgence. « Plus de 500 000 Africains perdent la vie chaque année à cause de la tuberculose. Il n'y a aucune excuse pour cette situation, le dépistage et le traitement de la tuberculose étant gratuits dans tous les pays », a souligné la Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique. Provoquée par une bactérie (mycobacterium tuberculosis ou bacille de Koch, du nom de son découvreur), la tuberculose touche le plus souvent les poumons. Maladie cont [...] Lire la suite