Qui est Tsav 9, le collectif radical israélien qui cible l’aide humanitaire vers Gaza ?

La police israélienne a annoncé, mardi, l’ouverture d’une enquête après le blocage et le saccage, la veille, de sept camions d’aide humanitaire en provenance de Cisjordanie occupée et à destination de la bande de Gaza.

Plusieurs médias israéliens pointent la responsabilité de Tsav 9. Créé en janvier dernier, ce collectif radical soutenu par l’extrême droite revendique de multiples blocages visant l’enclave palestinienne tant que les otages israéliens encore retenus ne seront pas libérés.

Des sacs de céréales, de riz et de farine vidés ou jetés au sol et piétinés. C'est ce qu’il est advenu, lundi 13 mai, des marchandises de camions chargés d’aide humanitaire en direction de Gaza. Des dizaines de militants non identifiés, parmi lesquels de nombreux adolescents et jeunes hommes selon l’AFP, ont dévalisé ces camions en Israël, peu après le point de passage de Tarqumiya avec la Cisjordanie occupée, à proximité du village israélien de Shekef.

Deux Israéliennes sur place – se présentant comme des “militantes sociales” – ont documenté ce saccage sur les réseaux sociaux à l’appui de photos et de vidéos. ”Nous avons fait ce que nous pouvions pour empêcher aujourd’hui (lundi) des centaines de colons de détruire la nourriture qui était censée nourrir des dizaines de milliers de personnes à Gaza”, a expliqué l’une d’elles, Sapir Slutzker Imran, sur Facebook et X.

Lire la suite sur FRANCE 24

VIDÉO - "Je ne voyais pas devant moi et je n'arrivais pas à respirer" : un Gazaoui raconte comment un tir de roquette a détruit son quartier

Lire aussi :
Des centaines de milliers de Palestiniens fuient Rafah, catastrophe humanitaire évitée dit Netanyahu
Les Palestiniens continuent de fuir Rafah face à l'avancée des chars israéliens
Entre 56 à 60 % des morts à Gaza sont des femmes et des enfants, selon l'OMS