Tsahal annonce une "pause" quotidienne pour l'aide humanitaire

Tsahal annonce une "pause" quotidienne pour l'aide humanitaire

Pour faciliter l’acheminement de l’aide humanitaire, l’armée israélienne a annoncé mettre en place “une pause tactique” quotidienne, dans le sud de la bande de Gaza.

L’annonce a été faite sur le réseau social X, avec une carte à l’appui pour montrer le tracé de cette route.

Concrètement, l'armée va stopper ses opérations entre 8 h et 19 h, le long de la route utilisée pour faire passer les camions d’aide.

Un itinéraire qui va de Kerem Shalom jusqu’à l’hôpital européen. La date de début et de fin de cette mesure n’a pas été communiquée. Selon Tsahal, elle débutera "au plus vite", et ce, jusqu’à nouvel ordre.

Une décision saluée par l’ONU, qui, ces derniers mois, a multiplié les pressions sur Israël et alerte régulièrement sur un risque de famine, dans ce territoire bombardé sans relâche depuis plus de huit mois.

Pour les Palestiniens, la situation se détériore de jour en jour.

"Tout le monde est dans un état psychologique difficile. Personne ne va bien. Tout le monde a perdu un être cher, un parent, une personne qui lui est chère. Si vous allez dans n'importe quelle maison, vous la trouverez triste. Il n'y a ni joie ni bonheur", explique une femme déplacée.

Depuis le mois d'octobre, les opérations militaires de l’armée israélienne ont fait plus de 37 300 morts et des dizaines de milliers de blessés.

L’armée israélienne, qui a annoncé, samedi, la mort de huit soldats, a précisé que cette pause ne signifiait en aucun un début de cessez-le-feu. Selon le gouvernement, cette décision ne changerait rien à l’offensive terrestre en cours notamment à Rafah.

En attendant, c’est au milieu des ruines et dans un contexte humanitaire alarmant que la population vit cette fête de l’Aid al-Adha, plus importante fête de l’Islam.