Le trumpisme n’est pas mort le 6 janvier : il n’a jamais existé

Le trumpisme est responsable de la division dans la société américaine » Voilà le premier axe fort sur lequel se construit l'idée du « trumpisme ». C'est une idée qui ne supporte pas deux secondes d'analyse, en tout cas pas si on ouvre un livre d'histoire. Car ce serait donner une importance bien grande à un homme qui n'est en rien responsable des divisions originelles nées sur ce territoire dès l'arrivée des premiers colons : la confrontation avec les autochtones, qui s'est terminée par un massacre ; la très mauvaise idée d'y importer des esclaves et cette institution répugnante qu'était l'esclavage ; l'opposition entre les puritains intolérants installés sur les terres hospitalières du nor...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles