Trump tient à rappeler l'origine "chinoise" du coronavirus, la preuve avec ses notes

Trump tient tellement à rappeler que le coronavirus vient de Chine qu'il l'écrit au marqueur sur ses discours (Photo: AFP)

CORONAVIRUS - Il ne voulait surtout pas manquer une occasion de le redire. En pleine pandémie de coronavirus, chacun ses combats. Donald Trump, en l’occurrence, a choisi pour cible la Chine, où la plupart des scientifiques s’accordent à dire que l’épidémie a commencé en décembre, plus précisément à Wuhan.

Depuis plusieurs jours, le président américain se plaît à provoquer en appelant le Covid-19 le “virus chinois”. Un terme qui ne plaît pas aux principaux concernés, qui l’accusent de xénophobie. Courrier International évoque, en citant le New York Times un “chœur croissant de critiques selon lesquelles le terme serait raciste et antichinois”. 

Mais ces critiques n’arrêtent en rien le locataire du bureau Ovale qui, au contraire, utilise cette expression à longueur de discours et de tweets. Le photographe du Washington Post, Jabin Botsford a partagé sur Twitter deux de ses photos prises à la Maison Blanche. On peut y voir les notes du président lors d’une prise de parole avec ses équipes et surtout ses annotations ajoutées au marqueur. Il a barré le mot “coronavirus” et l’a remplacé par “virus chinois”. 

“Gros plan des notes du président où l’on voit qu’il a barré ‘Corona’ et l’a remplacé par le virus ‘chinois’ alors qu’il discute avec son groupe de travail sur le coronavirus à la Maison Blanche”.

Ce n’est pas la première fois que les notes manuscrites de Donald Trump sont immortalisées. En novembre, en pleine procédure de destitution, un photographe avait partagé des photos du carnet du président, rempli de très grosses notes au marqueur martelant la même chose (“I want nothing”), histoire d’être sûr de ne pas oublier ce qu’il devait dire. 

À plusieurs reprises, de hauts responsables américains et le président lui-même ont souligné de façon peu diplomatique l’origine du virus. Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo l’a ainsi appelé “le virus de Wuhan”. Une expression  jugée “méprisable” par le ministère chinois des Affaires étrangères.

Les relations des Etats-Unis avec la Chine, déjà tendues avec la guerre économique, se sont particulièrement détériorées alors que se propageait la pandémie, Donald Trump ne manquant jamais une occasion de pointer du doigt son grand rival. En réponse, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, a laissé entendre jeudi 12 mars que l’armée américaine aurait introduit le virus à Wuhan.

À voir également sur Le HuffPost: Trump accuse l’OMS de fake news sur le coronavirus

LIRE AUSSI

Coronavirus: Marine Le Pen veut un "couvre-feu" à partir de 20h

Ce proche de Trump accusé d'avoir su la gravité du coronavirus et d'en avoir profité en bourse

Love HuffPost? Become a founding member of HuffPost Plus today.

This article originally appeared on HuffPost.