Trump s'est bien rendu dans le bunker de la Maison Blanche mais pour une simple "inspection"

AFP
Donald Trump, ici le 1er juin, s'est rendu dans le bunker de la Maison blanche pour une

ÉTATS-UNIS - Le président américain Donald Trump a nié ce mercredi 3 juin avoir été escorté dans un bunker sécurisé de la Maison Blanche pendant la nuit de manifestations et d’émeutes vendredi à Washington. Le président américain, qui avait déjà crié à la “fake news” sur Twitter, a précisé et assuré s’y être rendu pour une simple “inspection”.

Selon le CNN et le New York Times, Donald Trump avait été hâtivement mis à l’abri dans la soirée par le Secret Service lors d’incursion de manifestants devant sa résidence officielle dénonçant la mort à Minneapolis de George Floyd, asphyxié sous le genou d’un policier blanc.

Une fausse information

“C’était une fausse information”, a assuré le président républicain sur Fox News Radio. “C’était durant la journée”, a-t-il affirmé, précisant qu’il s’était rendu sur place pour “un tout petit moment”.

“J’y suis descendu, j’ai regardé. C’était pendant la journée, il n’y avait de problème”, a-t-il poursuivi. “Je lis des articles comme si cela avait été un truc énorme. Il n’y a jamais eu de problème”

C’est dans ce bunker sécurisé que le vice-président Dick Cheney avait été évacué lors des attentats du 11 septembre 2001.

À voir également sur Le HuffPost: L’apparition de Trump et sa Bible devant une église passent mal

LIRE AUSSI:

Retrouvez cet article sur le Huffington Post