Trump de retour sur Facebook ? Comment le Conseil de surveillance va trancher

·1 min de lecture

À n'en pas douter, le 5 mai 2021 restera comme une date-clé dans l'histoire de Facebook. Mercredi, à 15h, le Conseil de surveillance de Facebook, organe créé en 2020, va rendre son verdict à propos de la suspension du compte de Donald Trump. Le réseau social avait banni l’ancien président américain en janvier, estimant qu’il avait posté des messages ayant incité ses partisans à attaquer le Capitole. Pour cette raison, Donald Trump a été banni à vie de Twitter mais "seulement" temporairement de Facebook. Son éventuel retour a été étudié pendant plusieurs semaines par le Conseil de surveillance de Facebook, un nouvel organe entièrement dédié à la modération.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Le Conseil de surveillance a été créé en 2020 pour répondre aux critiques récurrentes sur la politique de modération de Facebook. Sorte de Cour Suprême du réseau social, il a le pouvoir de trancher les dossiers les plus sensibles en matière de retrait de contenus sur la plateforme. Financé par Facebook, par le biais d'une fondation, à hauteur de 130 millions d'euros pour cinq ans, le Conseil se veut malgré tout indépendant dans son fonctionnement. Dans les faits, il n'existe pas de lien entre Facebook et cet organe dont les principes et les missions sont définis dans une charte.

Quelle est la mission du Conseil de surveillance ?

Cet organe peut-être saisi par tout utilisateur de Facebook qui s'estimerait lésé par une décision du réseau social à son encontre....


Lire la suite sur Europe1