Trump reporte le sommet du G7, souhaite inclure d'autres pays

TRUMP REPORTE LE SOMMET DU G7, SOUHAITE INCLURE D'AUTRES PAYS

(Reuters) - Le président américain Donald Trump a annoncé samedi reporter à septembre le sommet du G7 initialement prévu fin juin et qu'il souhaitait aussi y inclure l'Australie, la Russie, la Corée du Sud et l'Inde.

Durant le vol retour de Cap Canaveral, Trump a déclaré aux journalistes que les pays formant actuellement le G7 étaient "très datés".

"Je reporte le sommet car je ne pense pas que le G7 représente convenablement ce qui se passe dans le monde", a-t-il ajouté.

Il n'était pas clair si Trump souhaitait inviter les pays supplémentaires dans l'idée d'étendre le G7 de façon permanente.

La porte-parole de la Maison blanche, Alyssa Farah, a annoncé que Trump désire que les pays parlent de la Chine durant le sommet.

Ce report est inattendu, Trump ayant souhaité réunir le groupe des grands pays développés à Washington afin de démontrer que les Etats-Unis sortent de l'épidémie de coronavirus, épidémie qui a, à ce jour, tué plus de 103.000 américains.

D'après la Maison blanche, le président français Emmanuel Macron soutenait l'idée d'une rencontre mais le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, avait refusé l'offre disant qu'il y avait trop de risques sanitaire. La chancelière allemande Angela Merkel a elle aussi décliné l'invitation.

Le G7 regroupe les Etats-Unis, l'Italie, le Japon, le Canada, la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni.


(Steve Holland, Andy Sullivan et Mike Stone; version française Camille Raynaud)