Trump menace de frapper 52 sites en Iran, la tension continue de monter

Le président Donald Trump a menacé l'Iran l'Iran de fortes représailles en cas d'attaque.

Les Etats-Unis ont sélectionné 52 sites en Iran et les frapperont «très rapidement et très durement» si la République islamique attaque du personnel ou des sites américains, a averti samedi le président Donald Trump. Certains de ces sites iraniens «sont de très haut niveau et très importants pour l'Iran et pour la culture iranienne», a souligné M. Trump sur Twitter.

Si l'Iran se livre à des représailles anti-américaines comme il a menacé de le faire, «ces objectifs et l'Iran lui-même SERONT FRAPPES TRES RAPIDEMENT ET TRES DUREMENT», a prévenu M. Trump. «Les Etats-Unis ne veulent plus de menaces!»

L'Iran a promis de venger la mort du puissant général iranien Qassem Soleimani, tué vendredi par une frappe aérienne américaine à Bagdad.

"Nous les frapperons plus fort qu'ils n'ont jamais été frappés auparavant"

M. Trump a souligné que le chiffre de 52 sites iraniens correspondait de manière symbolique au nombre des Américains qui avaient été retenus en otages pendant plus d'un an à partir de la fin de 1979 à l'ambassade des Etats-Unis à Téhéran.

Le président américain a réitéré peu après dans deux nouveaux tweets sa menace à l'adresse des dirigeants iraniens. «S'ils attaquent encore, ce que je leur conseille fortement de ne pas faire, nous les frapperons plus fort qu'ils n'ont jamais été frappés auparavant!», a écrit M. Trump. En cas d'attaque iranienne contre leurs intérêts, les forces américaines «utiliseront leur bel équipement tout neuf», et cela «sans hésitation», a insisté le président.

Une parlementaire démocrate américaine, Alexandria Ocasio-Cortez, a qualifié Donald Trump de «monstre» en l'accusant de «menacer de viser et de tuer des familles, des femmes et des enfants innocents». «C'est un crime de guerre», a-t-elle(...)


Lire la suite sur Paris Match