Trump : les médias et la classe politique abasourdis par son traitement à l'hydroxychloroquine

Dans la lutte contre le coronavirus, Donald Trump n'est plus à une surprise près. Il y a quelques semaines, le président américain déclarait lors d'un point presse, à la Maison Blanche, qu'il pensait que l'on pouvait sans doute combattre le Covid-19 en injectant du gel hydroalcoolique sous la peau. Lundi 18 mai, il a annoncé, sans même qu'on lui demande, qu'il suivait depuis plusieurs jours un traitement préventif à base d'hydroxychloroquine. Des effets inconnus "Si ça ne marche pas, cela ne me fera pas de mal", avance Donald Trump. Pourtant, les scientifiques ne sont pas d'accord avec cela. Ainsi, l'autorité de santé américaine déconseille fortement la prise de ce traitement en dehors du cadre hospitalier. D'autant que pour le moment, les effets, positifs ou négatifs, de ce médicament à titre préventif ne sont pas prouvés. En France, plusieurs essais sont en cours sur des soignants. Les résultats sont attendus pour l'été.