Publicité

Trump critique l'Otan et veut réaliser « la plus grande opération d'expulsion nationale des États-Unis »

S’il est réélu, Donald Trump prévoit de passer à l’action. Candidat à la prochaine élection présidentielle aux États-Unis (5 novembre 2024), l’ancien président des États-Unis a menacé de ne plus garantir la protection de l’Otan face à la Russie, d'après les informations de Ouest-France. Présent lors d’un meeting à Conway (Caroline du Sud) samedi, l’homme d’affaires a partagé une conversation avec l’un des dirigeants d’un pays membre de l’organisation. « Un des présidents d'un gros pays s'est levé et a dit : 'Eh bien, monsieur, si on ne paie pas et qu'on est attaqué par la Russie, est-ce que vous nous protégerez ?' Non, je ne vous protégerai pas. En fait, je les encouragerai à vous faire ce qu'ils veulent. Vous devez payer vos dettes », a déclaré Donald Trump.

À lire aussi Trump 2024, une version pro de Trump 2016

La Maison-Blanche n’a pas tardé à réagir aux déclarations de l’opposant républicain. Dans un communiqué, Andrew Bates a vanté les efforts de Joe Biden pour renforcer les alliances dans le monde. « Encourager l'invasion de nos alliés les plus proches par des régimes meurtriers est consternant et insensé », a déclaré le porte-parole.

Un projet de loi saboté

Durant le meeting, Donald Trump s’est félicité de l’échec d’un projet de loi. Après avoir fait pression sur les élus républicains au Congrès, Donald Trump a fait enterrer un accord prévoyant le versement d’une aide supplémentaire de 95 milliards de dollars à l’Ukraine et à Israël. Dubitatif sur la po...


Lire la suite sur LeJDD