Trump banni de Twitter: Ces élus français crient à la censure

Anthony Berthelier
·Journaliste au HuffPost
·1 min de lecture
Trump banni de Twitter? Ces élus français crient à la censure et à l'abus de pouvoir (Photo: Olivier DOULIERY / AFP)
Trump banni de Twitter? Ces élus français crient à la censure et à l'abus de pouvoir (Photo: Olivier DOULIERY / AFP)

POLITIQUE - Le 45e président des États-Unis, chef de la première puissance mondiale, vient d’être banni de Twitter, comme aurait pu l’être un quelconque troll anonyme et menaçant. Une décision confirmée par l’entreprise à l’oiseau bleu vendredi 8 janvier, à quelques encablures de la fin de mandat du milliardaire, saluée par bon nombre de responsables démocrates et adversaires de Donald Trump.

Mais trois jours après les émeutes mortelles au Congrès, révélatrices des fractures qui parcourent la société américaine, les hourras ne sont pas unanimes.

Sans surprise, des deux côtés de l’Atlantique, une partie de la classe politique fustige la volonté de “censurer” le président populiste. En France, on les retrouve surtout à l’extrême droite où Marine Le Pen, Louis Aliot, Florian Philippot ou Gilbert Collard ont tous réagi, sur Twitter, pour dénoncer la décision de Twitter.

“Cela n’aide certainement pas la démocratie”

Mais d’autres, adversaires de Donald Trump, partagent ces doutes. C’est le cas du secrétaire d’État chargé de la Transition numérique Cédric O, et la présidente déléguée des députés LREM Aurore Bergé. “On peut combattre Trump et le chaos qu’il a entraîné, mais refuser de se réjouir de voir les GAFA décider seuls, sans contrôle du juge, sans recours possible, quel président en exercice a le droit d’avoir un compte ou non sur Twitter”, s’inquiète la députée des Yvelines sur le réseau social, avant de trancher: “cela n’aide certainement pas la démocratie.”&n...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.