Trump accuse le New York Times de "trahison virtuelle" pour un article et brocarde à nouveau les médias

Le président américain a indiqué que l'annonce de Mario Draghi d'une possible baisse des taux d'intérêt de la BCE "a fait chuter l'euro par rapport au dollar". Ce qui donne aux Européens un "avantage injuste pour concurrencer les États-Unis", a-t-il estimé.

Le président américain Donald Trump a accusé ce samedi le New York Times d'avoir commis "un acte virtuel de trahison" en publiant des informations selon lesquelles les Etats-Unis multiplient les intrusions numériques dans le réseau électrique russe.

"Ces ratés du New York Times viennent de faire une histoire disant que les Etats-Unis augmentent substantiellement leurs cyberattaques contre la Russie. Ceci est un acte virtuel de trahison", a tweeté le chef de l'Etat. 

"AUSSI, C'EST FAUX!" s'est-il emporté, en traitant le quotidien new-yorkais de "corrompu" et en répétant ses accusations selon lesquelles les journalistes sont "les ennemis du peuple".

Trump écarté des détails des opérations "de crainte de sa réaction"

LeNew York Times, qui publie régulièrement des enquêtes défavorables à Donald Trump, est la cible fréquente de la colère du président américain contre la presse.

Le journal a rapporté samedi que (...)

Lire la suite sur BFMTV.com

Cette vidéo peut également vous intéresser :