Trump évincé de Twitter: les politiques français n'approuvent pas

·1 min de lecture

Après son profil Facebook et Instagram, c'est le compte Twitter de Donald Trump qui a été suspendu. Raison invoquée par la direction du réseau social préféré du président américain : ses messages pouvaient inciter à la violence, après l'épisode de l'invasion du Capitole. Cette décision ne fait pas l'unanimité et en France, certains responsables politiques l'ont même critiquée.

Jean-Luc Mélenchon a été l'un des premiers à monter au créneau dans un tweet rageur dans lequel il affirme que « le comportement de Trump ne peut servir de prétexte pour que les GAFA s'arrogent le pouvoir de contrôler le débat public ». Les GAFA -Google, Apple, Facebook, Amazon- les géants du numérique sont aussi dans le collimateur de Marine Le Pen qui évoque « une purge, un coup de force qui devrait indigner tout citoyen attaché à la démocratie. »

La décision de Twitter de bannir Donald Trump en application de ses seules règles de fonctionnement pose aussi question pour la député de la majorité Aurore Bergé ou le président LR des Hauts-de-France Xavier Bertrand qui se sont exprimés pour faire part de leur crainte sur le pouvoir des GAFA et demander une régulation.

Une préoccupation partagée par le secrétaire d'État au Numérique, Cédric O. qui a estimé que si la décision de Twitter était justifiable, elle posait des « questions fondamentales sur la régulation du débat public » et que nous avions besoin « d'inventer une nouvelle forme de supervision démocratique. »