La truffe noire française fait face à la concurrence de la truffe espagnole

1 / 2

La truffe noire française fait face à la concurrence de la truffe espagnole

Depuis trois ans, en Espagne, la récolte de la truffe noire dépasse celle de la France. La truffe ibérique s'exporte beaucoup en raison de l'absence de tradition culinaire, outre-Pyrénées, cuisinant le précieux "diamant noir".

La filière française de la truffe noire est de plus en plus mise sous pression par une rude concurrence venue d'Espagne. Lors de la dernière campagne nationale de récolte du "diamant noir", entre décembre 2017 et mars 2018, quelque 30 tonnes de truffes noires, champignon enfoui au pied d'arbres truffiers, ont été récoltées par quelque 20.000 trufficulteurs français.
    
Mais, chez le voisin espagnol, la récolte s'est élevée à 45 tonnes (50% de plus qu'en France), selon les chiffres de la Fédération française des trufficulteurs (FFT). Depuis 3 ans, la production outre-Pyrénées dépasse celle de la France, selon des statistiques transmises à l'AFP par la FFT.
    
Des statistiques qui inquiètent son président, Michel Tournayre. "Chaque fois qu'on perd en tonnage, on perd des parts de marché", assure-t-il. "Ils n'ont pas de tradition culinaire autour de la truffe", confirme Michel Tournayre. "Alors ils exportent beaucoup", notamment en France où se consomment environ 80 tonnes par an.

La trufficulture espagnole est d'origine très récente

Contrairement à la France, la trufficulture espagnole est très récente. Pour se développer, elle a bénéficié d'aides exceptionnelles du "gouvernement, des régions, de l'Europe", affirme Michel Santinelli, président de la Fédération régionale Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA). "Ils ont de grands espaces et ils ont bénéficié d'aides pour la...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi