"True Story": Isabelle Adjani, Pierre Niney et Julien Doré murmurent à l'oreille des YouTubeurs

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·5 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Isabelle Adjani, Pierre Niney et Julien Doré dans
Isabelle Adjani, Pierre Niney et Julien Doré dans

Installez-vous confortablement dans un fauteuil, ouvrez grand vos oreilles et autorisez-vous toutes les questions qui vous passeront par la tête: quelqu’un va vous raconter une histoire… et pas n’importe qui! Face à vous, pour vous conter une anecdote surprenante, rocambolesque, inquiétante ou hilarante (mais toujours 100% véridique), des stars de cinéma, de la musique ou du sport. C’est le concept de True Story, un programme d’Amazon Prime Video, qui dévoile sa saison 2 ce jeudi.

Comme lors de la première salve, six stars des réseaux sociaux ont été sollicitées par la plateforme pour recueillir les histoires racontées par des célébrités. Natoo, Léna Situations, Emy LTR, Bilal Hassani, Gaëlle Garcia Diaz et Fatou Guinea se sont répartis en duos pour écouter les histoires vraies d’un casting cinq étoiles: Isabelle Adjani, Teddy Riner, Tony Parker, Pierre Niney, Julien Doré et Adèle Exarchopoulos. Dans chacun des six épisodes, le téléspectateur assiste à la conversation entre deux des stars de YouTube et l’une de ces personnalités. En parallèle, l’histoire est recréée dans un court-métrage, où les intervieweurs tiennent de petits rôles.

https://www.youtube.com/embed/TSMApG6aLEk?rel=0

Story Time inversé

"Je me suis éclatée sur la première saison, donc évidemment j’étais au rendez-vous pour la deuxième", s'enthousiasme auprès de BFMTV.com Natoo, seule intervieweuse de la première salve à rempiler pour cette nouvelle fournée. Comme par un ironique retournement de caméra, ces YouTubeurs adeptes des story times (format populaire sur YouTube, dans lequel ils racontent une anecdote à leurs abonnés) se retrouvent du côté de celui qui écoute:

"C'est un exercice totalement nouveau. Il y a une part d'excitation, comme une enfant qui joue à faire la journaliste", explique la vidéaste aux 5 millions d'abonnés. "On devient intervieweur, mais à la cool, parce que ça reste une discussion assez naturelle: toute les questions que je pose, j'aurais pu les poser à une copine à qui une histoire de dingue serait arrivée, pour avoir un maximum de détail."https://www.youtube.com/embed/WzdgkzSFGfQ?rel=0

C'est effectivement le naturel et la spontanéité des échanges qui font le sel de ce divertissement familial: Léna Situations et Bilal Hassani rient face à l'anecdote d'Adèle Exarchopoulos, Fatou Guinea et Gaelle Garcia Diaz charrient Teddy Riner, Emy LTR et Natoo restent pendues aux lèvres de Julien Doré. Car avant les prises de vues, les influenceurs ont eu droit à un petit quart d'heure avec la célébrité qu'ils interviewent, en loges, pour briser la glace. Quelques minutes bien utiles avant de s'asseoir face à un monument du cinéma comme Isabelle Adjani, pour qu'elle raconte la parcours du combattant qu'elle a accompli pour convaincre Gérard Depardieu de lui donner la réplique dans Camille Claudel:

"On l'a rencontrée un peu avant pour se familiariser, qu'elle nous découvre et que ce ne soit pas trop abrupt", raconte Emy LTR, qui a interviewé l'actrice de La Journée de la jupe en compagnie de Gaëlle Garcia Diaz. "Au début, on était toutes les deux hyper stressées, mais on a été surprises par sa simplicité. Elle est arrivée à la cool, on parlait très naturellement, elle nous a dit de l'appeler Isabelle, et ça nous a complètement détendues."

"On se laisse complètement emporter"

Et pour préserver la surprise des YouTubeurs, tous les détails de l'histoire leur sont cachés jusqu'à ce qu'ils s'asseoient avec leurs interlocuteurs et que les caméras ne soient lancées: "On nous donne les très grandes lignes mais c'est tout, sinon on perd le côté découverte. Ensuite, la façon dont ils racontent l'histoire est tellement imagée qu'on se laisse complètement emporter", explique Gaëlle Garcia Diaz. Mais sans oublier de poser des questions, pour obtenir un maximum d'informations qui serviront par la suite au court-métrage de reconstitution diffusé en parallèle de l'interview. "On avait des oreillettes au cas où il y avait des questions spécifiques à poser", révèle Natoo. "Mais au final, on ne s'en est pas beaucoup servi."

"On était avec des gens qui ont joué le jeu", renchérit Fatou Guinea, star d'Instagram qui apparaîtra dans la saison 2 de Validé et le prochain film de Louis-Julien Petit, La Brigade. "Eux-mêmes, j’ai l’impression que ça leur a fait du bien de faire ce programme-là, aucun d’entre nous n’est tombé sur un méchant. Ils étaient tous hyper contents."

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

L'autre atout du programme est l'évidente complicité entre les influenceurs sollicités, Un casting presque entièrement féminin: "Même si on se connaissait pour certaines moins que d’autres, il y avait un esprit naturel de sororité ou tu te confies, tu parles, tu te découvres", explique Natoo. "Et ils ont bien choisi le seul garçon!" plaisante Bilal Hassani en caressant sa longue perruque. "J'ai toujours été pro-girls, quand j'ai vu qu'il n'y avait que des filles j'ai dit 'oui, s'il-vous-plaît!'".

Tous les infleunceurs du programme parlent du tournage comme d'une "colonie de vacances": "On arrivait avec le smile, on repartait avec le smile, on était dégoûté quand ça s’est terminé", explique Fatou Guinea. "Effectivement, l’équipe des six c’était un bon casting", abonde Emy LTR. "On se connait tous, on était content de se voir parce qu’on n’a pas toujours l’occasion. C’était un bonheur, quoiqu’il arrive ce sera une super expérience."

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles