“Ils me trouvent infréquentable !” l’ex-ministre Corinne Lepage en colère après son exclusion de la primaire écologiste

·1 min de lecture

Ce lundi 12 juillet, l’équipe organisatrice de la primaire écologiste a officiellement désigné les quatre personnalités en lice pour le scrutin, dont les deux tours auront lieu du 16 au 19 puis du 25 au 28 septembre. Ils sont finalement quatre sur la ligne de départ : Delphine Batho, Sandrine Rousseau, Eric Piolle et Yannick Jadot. Alors que sa participation semblait actée, le centriste Jean-Marc Governatori n’a finalement pas réussi à obtenir les 28 parrainages nécessaires.

En cause : l’exclusion in extremis de Cap 21 (une des cinq organisations du pôle écologiste avec EELV, Generation.s, Génération écologie et l’alliance écologiste indépendante) du processus de la primaire, alors que son mouvement devait apporter ses 19 parrainages au candidat de “l’écologie au centre”.

Capital : Vous êtes particulièrement remontée contre la direction d’Europe-Ecologie Les Verts. Que s’est-il passé ? Pourquoi votre mouvement a-t-il été exclu de la primaire ?

Corinne Lepage : Visiblement, je ne suis pas assez écologiste… Julien Bayou (le secrétaire national d’EELV, ndlr) et la direction d’Europe-Ecologie les Verts ne voulaient pas de la candidature de Jean-Marc Governatori, trop centriste à leurs yeux. Ils ont donc voulu l’empêcher de se présenter en faisant pression sur moi, puisqu’il était acquis que les 19 parrainages de Cap 21 reviendraient à Jean-Marc Governatori. Les statuts ont été changés à la dernière minute, avec l’ajout de deux nouvelles règles auxquelles je devais me soumettre. Il (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Belgique menace un projet de parc de 46 éoliennes au large de Dunkerque
Avec ses manufactures, Colbert a jeté les bases de notre industrie du luxe
Monténégro : la France va-t-elle payer pour la très coûteuse autoroute chinoise “qui ne va nulle part” ?
L’UE doit faire plus pour doper la croissance, avertissent les Etats-Unis
Covid-19 : reprise “alarmante” en Algérie, l’épidémie s’étend en Australie malgré le confinement

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles