"On a trouvé le frère jumeau de Biden (et c’est Chirac)"

·1 min de lecture

Même parcours électoral, même plasticité idéologique, mêmes malheurs familiaux … La gémellité entre les deux hommes surprend. Et ce n’est peut-être pas un hasard.

Et si, par une étrange facétie de l’histoire, les Américains avaient choisi pour leur 46eme Président, le sosie politique d’un certain Jacques Chirac ?Pour aussi étonnante qu’elle puisse paraître, cette gémellité-là s’impose portant comme une évidence pour qui regarde le cheminement, à la fois personnel et politique, des deux hommes. Car tout, depuis l’enfance, dans leur vie personnelle comme dans leur parcours politique, souvent des plus chaotiques, rapproche ces deux-là. Qu’on en juge plutôt.Des échecs retentissantsTous deux sont nés en novembre, à 10 ans d’intervalle : en 1932 pour Chirac, en 42 pour Biden. Tous deux sont catholiques, issus de familles de la classe moyenne, même si par la suite ils ont su bâtir des patrimoines conséquents.Tous deux, étaient beaux et élancés dans leur jeunesse : l’Américain s’exhibant un maître nageur à la piscine de Claymont, tandis que Chirac aimait poser en uniforme de sous-lieutenant, jusqu’à son mariage. Et tous deux sont depuis toujours obsédés par la politique et surtout par l’ambition de devenir président, un jour...Tous deux ont connu des échecs ressentissants, mais à chaque fois, ont su se relever, combattant en permanence leurs rivaux à l’intérieur de leurs formations politiques respectives : Barons gaullistes, puis Giscard et l’UDF, "rénovateurs" ou autres...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?

La racialisation de la question sociale, une impasse : rendez-vous le 20 septembre place de la République

"Liberté-Egalité-Fraternité-Laïcité, voilà le combat !" : rendez-vous le 20 septembre place de la République

20 septembre 1792, bataille de Valmy : naissance de la souveraineté du peuple, de la nation, ou des deux ?