Troupes internationales présentes en Irak : qui reste, qui part et pourquoi ?

Valérie Crova

"Aucune victime n'est à déplorer", a affirmé Donald Trump mercredi 8 janvier, après les tirs de 22 missiles par les Iraniens sur des bases irakiennes abritant des soldats américains. Le bras de fer diplomatique entre les États-Unis et l'Iran a passé un cap après l'assassinat ciblé du général iranien Qassem Soleimani vendredi 3 janvier.

>> Donald Trump s'est exprimé après les tirs de missiles iraniens, suivez la situation en direct

Pourquoi des soldats étrangers se trouvent-ils en Irak ?

La coalition internationale a été mise en place pour lutter contre le groupe État islamique en Syrie et en Irak dans le cadre de l'opération Inherent Resolve placée sous commandement américain. En 2014, alors que les jihadistes s'emparaient d'un tiers du territoire irakien et de larges pans de la Syrie, Bagdad avait réclamé de l'aide dans une lettre envoyée au Conseil de sécurité des Nations unies.

C'est donc à la demande du gouvernement irakien que la coalition est intervenue. Formée par 76 États, elle est composée de plusieurs milliers de soldats et d'instructeurs venus pour former les forces irakiennes. Avec 5 200 soldats, le plus gros contingent présent sur le sol irakien est américain.

Qui a décidé de partir ?

Après la mort du général iranien Soleimani dans une frappe de drone américain, le parlement irakien a demandé le départ des forces étrangères. Le contingent allemand basé à Bagdad (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi