La troupe du Splendid va-t-elle se reformer pour Les Bronzés 4 ? Michel Blanc donne une indication

·1 min de lecture

Il existe de ces comédiens qui connaissent toutes les peines du monde pour se débarrasser d'un rôle qui leur colle à la peau. Michel Blanc en a récemment témoigné, lui qui doit beaucoup à son truculent personnage de Jean-Claude Dusse dans la série des Bronzés. Mais l'acteur récemment césarisé est loin de renier cet attachant loser qui se rêve en irrésistible Don Juan, et s'en est épanché au micro d'Europe 1, le samedi 6 mars 2021. "Jamais je ne dirais que j'en ai marre soit des Bronzés, soit de Jean-Claude Dusse. Ce n'est pas un boulet. Jean-Claude Dusse a été mon propulseur, ma fusée de décollage," a-t-il reconnu sur les ondes. Et s'il doit ce protagoniste de célibataire maladroit à Woody Allen, dont il est un grand fan, Michel Blanc a pu concrétiser ses rêves de comédie grâce à la troupe du Splendid. Un groupe d'amis qui a enfin obtenu la reconnaissance du métier lors de la dernière cérémonie des César, bien des années après leurs succès sur grand écran.

Dans son numéro actuellement en kiosque, Gala est revenu sur la folle histoire de cette joyeuse bande d'acteurs hors-pairs avec ses hauts et ses bas. "C'est notre jeunesse qu'on salue, pas une période révolue, puisqu'on est toujours là, présents et bien vivants", a notamment souligné Michel Blanc, qui, au contraire de ses acolytes, ne s'est pas exprimé sur le militantisme des César 2021. En revanche, il a été un peu plus bavard sur les projets du collectif. Et notamment la possibilité de les retrouver tous ensemble dans une comédie (...)

Lire la suite sur le site de Voici

PHOTO Lorie Pester sexy sur Instagram : elle célèbre un anniversaire spécial
"J'ai ressenti une telle sérénité" : Pauline Lefèvre se confie sur sa nouvelle vie de mère
Koh-Lanta accusé de maltraitance animale : Denis Brogniart met les choses au clair
Carla Bruni fait des confidences surprenantes sur les convictions politiques de son fils Aurélien
Anne Élisabeth Lemoine : la journaliste n'a pas vu ses parents pendant " très longtemps" à cause de la Covid-19