Troubles du spectre autistique (TSA) : les détecter à l'aide d'un simple cheveu ?

En France, environ 100 000 jeunes de moins de 20 ans et 600 000 adultes sont autistes, d'après la Haute Autorité de Santé (HAS) : chaque année, environ 7500 bébés sont diagnostiqués TSA, c'est-à-dire "troubles du spectre de l'autisme".

Malheureusement, le diagnostic des troubles du spectre de l'autisme (TSA) peut être long et compliqué : les patients doivent parfois attendre plus d'un an et multiplier les évaluations. Bonne nouvelle : pour faciliter le diagnostic de l'autisme, une start-up américaine a mis au point un test qui se base sur l'étude d'un simple cheveu.

Rechercher des métaux lourds dans les cheveux des enfants

Pour évaluer leur outil, les chercheurs de Linus Biotechnology ont travaillé à partir d'échantillons de cheveux provenant de 486 bébés âgés d'1 mois vivant au Japon, en Suède et aux États-Unis. Quatre ans après le prélèvement, 175 enfants ont été diagnostiqués autistes. Le test, utilisé lors du prélèvement, est parvenu à poser un diagnostic correct dans 81,4 % des cas.

Comment ça fonctionne ? Concrètement, le test mis au point par la start-up américaine recherche en particulier (mais pas uniquement) la présence de métaux lourds dans les cheveux des enfants – plomb, aluminium, mercure... En effet : plusieurs études scientifiques ont déjà démontré que l'exposition aux métaux lourds pendant la grossesse constituait un facteur de risque de développement de l'autisme.

Si, bien sûr, ce test n'a pas vocation à diagnostiquer (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Les mamelons inversés, qu’est-ce que c’est et faut-il s’inquiéter ?
Méningite : quels sont les symptômes d'une infection par le méningocoque B ?
Variant XBB.1.5 : le nouveau coronavirus est détecté en Afrique du Sud, ce que l'on sait
CHIFFRES COVID FRANCE. Ce mardi 10 janvier 2023 : courbes, décès, les infos du jour en direct
Cas de méningite à Strasbourg : après une 6e infection, les jeunes appelés à se vacciner