“Troubles”. Le gouvernement Biden aux Haïtiens et aux Cubains : ne cherchez pas refuge aux États-Unis

·1 min de lecture

Alejandro Mayorkas, ministre américain de la Sécurité intérieure, a affirmé mardi 13 juillet que les citoyens d’Haïti et de Cuba, deux nations secouées par des troubles, seraient expulsés ou dirigés vers d’autres pays s’ils tentaient de gagner les États-Unis par la mer.

“Ils n’entreront pas aux États-Unis.” C’est en ces termes qu’Alejandro Mayorkas, ministre américain de la Sécurité intérieure, s’est adressé mardi 13 juillet aux citoyens de Cuba et d’Haïti. Selon le Washington Post, il les a mis en garde contre “toute tentative de fuite vers les États-Unis” dans le contexte des “troubles” qui secouent ces deux pays – le président haïtien Jovenel Moïse a été assassiné dans la nuit du 6 au 7 juillet, et des manifestations ont éclaté à Cuba le 11 juillet.

Le quotidien américain rappelle que Mayorkas est lui-même d’origine cubaine : “sa famille a fui la prise du pouvoir par les communistes à Cuba il y a soixante ans”. Le ministre a déclaré que les habitants d’Haïti et de Cuba ne devaient pas fuir leur pays et se lancer dans un dangereux voyage par la mer, avertissant que “des gens vont mourir”.

À lire aussi: Analyse. Les nombreux ennemis du président haïtien assassiné Jovenel Moïse

“Le moment n’est jamais propice à une tentative de migration par la mer”, a déclaré Mayorkas depuis le siège des garde-côtes américains à Washington :

Permettez-moi d’être clair, si

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles