Troubles alimentaires, confiance en soi : pourquoi la perte de poids se joue aussi dans la tête ?

© Manuela / Image Source / Image Source via AFP

Atteindre le chiffre parfait sur la balance. C'est l'objectif de beaucoup de Français qui souhaitent perdre quelques kilos en trop. Régime , prise de poids, nouveau régime puis nouvelle prise de poids... L'effet yo-yo va souvent de pair avec la volonté de perdre un peu de poids. Un problème qui n'est pas toujours lié à un manque de contrôle de son alimentation ou a une perte de motivation. Dans l'émission Bienfait pour vous, Jérémy Gorskie, diététicien, spécialiste du comportement alimentaire et auteur du livre "De la tête à l’assiette", et Charlotte Arrigoni, ancienne journaliste & autrice de "XXL SOS", reviennent sur la place du bien-être psychique dans la perte de poids.

>> Retrouvez toutes les émissions de Mélanie Gomez et Julia Vignali de 11h à 12h sur Europe 1 en replay et en podcast ici

Car en réalité, les troubles du comportement alimentaire peuvent être souvent sous-estimés par les Français qui cherchent à perdre du poids. "Quand j'ai rencontré mon copain, je faisais 62 kilos. Cinq ans plus tard, j'en faisais 126. Pourtant, j'ai fait un, puis deux, puis trois, et même quatre régimes", explique l'ancienne journaliste Charlotte Arrigoni.

Des troubles alimentaires peu connus

"A chaque fois, j'ai perdu du poids. Puis, j'en ai repris et surtout, j'en ai repris plus que ce que j'avais perdu. Donc, à chaque fois, j'étais motivée mais à chaque fois j'avais un peu moins de motivation. Et à la fin, je n'avais plus le mental. J'étais sous antidépresseurs, j'étais très ...


Lire la suite sur Europe1