Trouble anxieux : « Il faut accepter que ça fasse partie de nous », estime le dessinateur Théo Grosjean

·1 min de lecture

MA TÊTE ET MOI - Le dessinateur de 26 ans a pris le parti de rire de son anxiété généralisée dans sa BD « L'homme le plus flippé du monde »

Phobie sociale, TOC, déréalisation. Théo Grosjean cumule toutes ces pathologies. Le dessinateur de 26 ans est atteint d'anxiété généralisée, un trouble qui toucherait 10 à 20 % de la population. Fin 2018, alors qu’il est au plus mal et qu’il vient de subir une énième crise d’angoisse, le jeune homme décide de raconter ce qui lui arrive sur Instagram. L’homme le plus flippé du monde voit le jour.

Dans ses dessins, il tourne en dérision les pensées négatives qui l’envahissent à longueur de temps et qui le handicapent dans la vie de tous les jours. Deux ans et demi plus tard, les dessins humoristiques de Théo Grosjean cartonnent. 157.000 personnes suivent ses aventures sur Instagram. Autant d’anxieux qui se sentent moins seuls.

Comment t’est venue l’idée de dessiner quotidiennement des anecdotes de ta vie d’anxieux sur ton compte Instagram ?

C’était assez peu réfléchi. J’ai fait ça (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Coronavirus : Notre anxiété serait décuplée par l’augmentation des cas de Covid-19
Coronavirus : Le gouvernement lance une campagne pour inciter à « parler » de ses problèmes psychologiques
Coronavirus : Dépression, burn-out, anxiété… Les consultations chez les psychologues en hausse de 27 % depuis octobre