Vers des trottoirs réservés entièrement aux piétons ?

Les 15 000 trottinettes parisiennes vont ainsi être équipées d'une plaque d'immatriculation sur le pare-boue arrière.  - Credit:Jean-Luc Flémal / MAXPPP / BELPRESS/MAXPPP
Les 15 000 trottinettes parisiennes vont ainsi être équipées d'une plaque d'immatriculation sur le pare-boue arrière. - Credit:Jean-Luc Flémal / MAXPPP / BELPRESS/MAXPPP

Dans la plupart des grandes villes, vélos et trottinettes s'invitent souvent sur les trottoirs, au milieu des piétons, parfois au détriment de toutes les règles de sécurité. Pour remédier à cela, et éviter que des accidents ne se reproduisent, le Conseil national de la sécurité routière (CNSR) va recommander lundi 28 novembre de « définir légalement » les trottoirs comme réservés aux piétons, a-t-on appris auprès de la Sécurité routière.

Créée en 2001, mise en sommeil en 2008 puis réinstallée en 2012, cette instance de concertation et de propositions, composée de 67 membres (élus, représentants de l'État, associations, médecins, entreprises…), est considérée comme le « parlement » de la sécurité routière.

Paris s'interroge sur les trottinettes électriques

Réuni lundi en séance plénière, le CSNR fera neuf recommandations au gouvernement, dont la n° 7 prévoit de « définir légalement le trottoir comme étant une partie de la voie publique réservée à la circulation et à l'usage du piéton ».

L'instance veut aussi « préciser que le trottoir est physiquement séparé de la chaussée afin d'être repérable et détectable par tous les usagers ».

Cette recommandation intervient alors que la Ville de Paris, où 15 000 trottinettes sont disponibles en libre-service, s'interroge sur leur « rapport coût/bénéfices » et leur « coût environnemental », selon les mots la semaine dernière de David Belliard, l'adjoint aux mobilités et à la voirie.

À LIRE AUSSINice : mort d'un petit garçon [...] Lire la suite