Les trottinettes Mi M365 de Xiaomi ciblées par une campagne de rappel

1 / 2

Les trottinettes Mi M365 de Xiaomi ciblées par une campagne de rappel

La Mi 365 première du nom est dans la panade. La trottinette de Xiaomi, l’un des modèles les plus vendus en France ces dernières années, fait l’objet d’une campagne de rappel ordonnée par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Ce sont plus précisément certains lots qui sont concernés par cette procédure, plus précisément les modèles vendus entre septembre 2017 et octobre 2018.

L’organisme de régulation aurait été alerté par la chaine de magasins But, qui a relayé un avis de sécurité publié début janvier sur le site de Xiaomi et envoyé à l’ensemble des revendeurs. Dans ce document, consultable en ligne, le constructeur évoque des « problèmes de sécurité potentiels associés à la trottinette électrique Mi M365 ». Xiaomi affirme qu’après enquête ces dysfonctionnements seraient dûs à une « utilisation non conforme » de la M365. 

Fracture de membres et commotion cérébrale

Xiaomi va même plus loin en ciblant la pièce incriminée : « certains lots de produits comportant des crochets en alliage d'aluminium dans le mécanisme de pliage peuvent présenter un risque de défaillance et, sans entretien adéquat, entraîner un risque de chute de l’utilisateur ». Pour la DGCCRF, la notion de risque est tout sauf anodine puisque l’organisme prend la peine de détailler les conséquences possibles d’une chute : « Fracture de membres, commotion cérébrale...

Lire la suite sur 01net.com

A lire aussi