Les trottinettes en libre-service trop faciles à pirater?

1 / 2

Les trottinettes en libre-service trop faciles à pirater?

L'entreprise américaine Bird a déployé une flotte de trottinettes électriques en libre-service dans les rues de Paris. Ces dernières comportent néanmoins une faille, qui permet à certains de s'en accaparer.

Les trottinettes ont elles aussi leur talon d'Achille. Les exemplaires mis à disposition par l'entreprise américaine Bird sont facilement "piratables", note un article de Boingboing, suivi d'une enquête de Numerama. Tout cela ne tient pas à un piratage informatique sophistiqué mais à une simple manipulation, accessible au plus grand nombre.

Pour limiter ses frais et conquérir le marché, Bird a eu recours à un modèle de trottinettes conçu par l'entreprise chinoise Xiaomi. Vendues 370 euros aux particuliers, les Xiaomi M365 bénéficient d'un très bon rapport qualité-prix pour l'entreprise. Elles viennent depuis août dernier agrémenter les rues parisiennes. Sauf que des pièces détachées de ce modèle sont disponibles en ligne et permettent de voler les appareils de Bird.

Une trottinette pour une trentaine d'euros

Il est notamment possible d'acheter un circuit imprimé pour moins d'une trentaine d'euros. Une fois associé à la trottinette, et à la suite d'une manipulation gardée confidentielle, le circuit permet à certains resquilleurs de récupérer les trottinettes Bird à leur propre compte, et de se passer du service de l'entreprise américaine.

Cette technique de détournement a été partagée à de nombreuses reprises sur le Web, fait savoir Boing Boing. Bird peine grandement à lutter face à ces usagers malintentionnés. L'entreprise, qui s'est imposée comme l'un des grands acteurs du...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi